Abonnez-vous et recevez l’essentiel de l’actu par mail chaque semaine

Clic et plume

Chacha la baroudeuse…

Enfermée pendant plusieurs mois à cause de monsieur Coro, la Chacha tournait en rond comme une lionne en cage ! Grrrr…

Eh oui, entre Pouce mon chien, ma big télé et mes lectures, la routine me déprimait et je n’avais qu’une envie, voyager, voir du monde, d’autres paysages… et pourtant, je faisais partie des privilégiés, propriétaires de leur maison avec un jardin pour respirer.

Alors, après mon équipée à Saint Barth en janvier dernier pour voir mon fiston, first de ma progéniture, j’ai décidé de rendre visite au numéro 2, mon Loulou, qui habite à Madrid avec sa jolie famille depuis quelques années.
Je ne les avais pas vus depuis six mois !

Bien évidemment, il a fallu remplir plein de paperasses, attestation, déclaration sur l’honneur… et mon pauvre nez a encore eu droit à la visite du coton tige XXL.
Ayant une déviation au niveau des sinus, et que je te trifouille pour trouver le bon chemin !!!
Bref, le dossier bien ficelé, me voilà dans mon tramway pour prendre le train puis l’avion à Roissy. (Sachez que le voyage dure environ huit heures de porte à porte)
Grosse trouillarde de l’avion il y a quelques années, aujourd’hui, j’adore et fanfaronne devant ceux qui sont crispés sur leur siège ! Ah, le décollage, quand l’avion quitte le terrain pour prendre son envol !!

Arrivée à Madrid, j’ai retrouvé avec joie mes petits enfants, grandis de quelques centimètres et toujours aussi affectueux.
Mes journées étaient bien remplies, mais j’ai surtout apprécié les sorties au restaurant.
Madrid est une très belle ville et j’en ai bien profité..

Bien évidemment, le retour ne s’est pas passé comme prévu.
Cela faisait longtemps !
Souvenez vous cet été, lors de mes vacances en Grèce, pas de valise à l’arrivée à Kalamata.. on se débrouille !

Donc, arrivée à Paris… et là, nous sommes parqués dans un coin de l’aéroport pour refaire un test PCR. Décision de la Préfecture de Paris, notre avion a été choisi pour servir de cobayes.
Si je vous dis que j’avais déjà passé ce test deux jours auparavant, le trifouillage de nez, ras le bol… mon pif a doublé de volume, le pauvre !
Cerise sur le gâteau, encore un peu et je ratais mon « Inouï »
Mais votre Chacha a plus d’un tour dans son sac, le sourire..
Destiné à l’infirmier chef, j’ai eu le droit de passer en priorité.
Des kilomètres de couloirs, un petit sprint (enfin, n’exagérons rien..) en trainant ma valise et enfin, le train !

J’ai adoré ce séjour, j’ai adoré mes enfants, j’ai adoré voyager.
Il me reste à rêver à d’autres destinations..

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 11 juin 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Plaidoyer pour les hommes..

Ah, mes copains chéris.. vous n’êtes pas bien dans vos baskets en ce moment !

Pas mal de femmes ont décidé d’ouvrir leur boite à souvenirs et de sortir des histoires, on va dire pitoyables si ce n’est sordides..
On vous accuse de tous les maux !
Elles peuvent dater de mathusalem ou d’aujourd’hui et chacune raconte à peu près la même chose.
HARCÈLEMENT moral ou sexuel, VIOL..
Tous les ressentiments, les plaintes, les accusations sont mis en pâture et chacune y va de sa version avec moult détails.

Les célébrités sont pointées du doigt en premier, et tous les jours, les médias nous apprennent de nouveaux scandales.

Alors voilà, les filles, vous allez certainement me critiquer ou me haïr et je ne parle pas des féministes pures et dures qui voudront me coller un poing dans le nez, (déjà cassé en sixième à l’école 🙃)

Ressortir des affaires vieilles de trente ans, sans aucune preuve.. dans certains cas, je suis assez sceptique ! Mais je sais que l’on peut rester plusieurs années avec un « crime » enfoui dans une partie de son cœur.
D’autre part, le viol est un délit que je condamne fermement.
C’est l’assassinat de notre corps !

Alors, aujourd’hui, mes amis, je vous plains..
Zavez pas à mettre la main aux fesses de vos copines, (et pourtant, moi, ça me faisait rire..😄)
Zavez pas à faire un sourire à la jolie dame croisée dans la rue, elle pourrait vous intenter un procès ! (Ça ne risque pas avec le masque..)😷(et pourtant moi, j’étais trop contente et je faisais de même)☺️
Zavez pas à faire un compliment à la femme de votre copain (direction prison…) (et pourtant moi, je l’acceptais avec plaisir)
Zavez pas à prendre l’ascenseur seul avec une femme (on ne sait jamais, elle pourrait vous accuser d’avoir effleuré ses doigts sur le bouton d’étage..sans preuves!)
Bon, j’avoue, j’évite de prendre l’ascenseur pour cause de claustrophobie.

Je vous sens sur vos gardes et j’en suis peinée !

J’aimais bien quand vous faisiez le malin pendant l’apéro pour que les femmes vous remarquent !
Et puis les « yioux » de merlan frit quand vous aviez repéré la femme de votre vie.. so cute !!
Et le baiser dans le creux de mon cou quand vous étiez un peu paffff.. ou pas !

L’autre jour, en sortant de chez Casto, un inconnu très aimable, m’a proposé de partager un café ! J’ai décliné l’invitation, un peu flattée quand même.. à mon âge !!!!
Je n’ai vu aucun mal, peut être suis je trop naïve..
S’il en voulait à mon porte monnaie, pas de chance, il était vide et s’il en voulait à mon intégrité, j’ai encore une certaine agilité pour me défendre..

Les femmes vous font peur messieurs, et bientôt, vous vous retrouverez entre hommes pour ne pas provoquer de scandales.
Quelle époque !!!
Sachez qu’il existe encore en ce monde des femmes attentives à vos compliments.
Un petit conseil, soyez vous même, c’est à dire un gentleman !

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 4 juin 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Vacances chéries…!

Ouille ouille ouille.. vla ti pas que Chacha se réveille tout doucement de sa léthargie « Covidienne ».
Quid pour les vacances ?

Rester bien tranquillement dans son jardin fleuri avec la chance de pouvoir en profiter,
Faire du vélo dans les rues désertes de la métropole,
Chercher désespérément un magasin ouvert pour y faire ses emplettes….
Profiter du calme de votre quartier pour inviter les pauvres esseulés comme vous à partager planches et rosé,

ou
Se payer les bouchons sur l’autoroute des vacances,
Faire une queue d’une heure pour obtenir un pain au chocolat,
Se retrouver dans une location décrite comme magnifique, mais malheureusement nulle, inconfortable et crasseuse.
Côtoyer une famille complètement dévêtue (pour ne pas dire à poil 😀) sur la plage, avec le zizi de monsieur frôlant votre serviette (vécu..!) et la foufoune de madame attaquant de plein fouet le sable fin..
Visiter nos amis européens, sachant que le passage de la frontière est un parcours du combattant!

Jupiter et ses acolytes ont décidé la création d’un passeport vaccinal !
Tous ceux qui auront été piquousés deux fois par le vaccin imposé par les grandes têtes chercheuses de la médecine, pourront passer la douane, l’air victorieux et le sourire aux lèvres.
Les autres devront recommencer pour la énième fois le trifouillage de nez, les papiers à remplir, l’excuse à trouver, itou, itou..

J’aurais adoré avoir une « maison de famille » pour y accueillir mes enfants et petits-enfants, se retrouver tous ensemble autour d’une grande table sous le tilleul du jardin, se reposer dans les jolis transats autour de la piscine ou s’assoupir tout doucement sur la couette, les volets de la chambre entrebâillés.
En fin d’après midi, nous irions, en file indienne, profiter de la plage désertée par les touristes et les plus petits arroseront les anciens dans la mer réchauffée par le soleil..

Bon, sérieusement, les copains/copines, c’est quoi, votre plan vacances pour cette année un peu spéciale ?
Rêver, ça fait du bien !!

Chronique publiée le 28 mai 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Il pleut, il pleut bergère…

Non, ce ne sont pas des lamentations, vous me connaissez mes amis(es). Cela ne sert à rien, juste à mettre quelques rides de plus sur mon beau 😌 visage !
Mais quand même…

J’ai ouvert un œil ce matin… puis l’autre, juste pour voir si un rayon de soleil traversait ma chambre. Rien de rien, juste un ciel assombri par les nuages gris qui se chamaillent dans le ciel et quelques gouttes de pluie qui rincent mes carreaux poussiéreux de la veille.
Pourquoi, mes cheris(es), accrocher un sourire à nos lèvres alors que le Tout Puissant, là haut, a décidé de nous pourrir nos journées ?

Bon, moi, cela m’est un peu égal, je suis le modèle parfait de l’irlandaise qui parcourt les champs de coquelicots chaussée de bottes et vêtue d’un ciré..
(Y a des coquelicots chez nos voisins ?)
Le soleil fait sortir toutes mes tâches de rousseur, rougir mon nez et éclaircir mes cheveux.
Une ou deux heures étalée sur une plage ou au bord d’une piscine, et me voilà comme une écrevisse, la cousine du crabe !
Je ne vous parle même pas des dommages collatéraux.
Un mal de tête résistant qui exige un chapeau ou une insolation qui exige une visite dans mon lit pendant quelques heures..
Bon, j’avoue qu’avec l’âge, je suis plus résistante à la chaleur et à cet astre qui nous apporte bien être et bonne humeur.

Mercredi, c’était la Délivrance..
Nous pouvions envahir les terrasses pour siroter notre petit verre de vin blanc ou déguster les frites de notre belle région… et devinez quoi ? « Mesdames, messieurs, ciel gris et averses fréquentes au nord du pays, sortez vos parapluies ! »
Beaucoup d’entre vous ont quand même voulu marquer le coup et se sont retrouvés emmitouflés dans leur doudoune et protégés par un vague bout de tissu pour fêter le début de leur liberté.
Et moi.. je suis devant un feu de bois, mon chien Pouce blotti à mes pieds.
Vous savez quoi ? j’en ai marre de cette pluie et de ce vent.
Je rêve de vacances au soleil, de petits déjeuners devant la mer, de promenades en short et tee-shirt, d’apéros en petite robe légère, de ciel bleu, de copains/copines, de «  barbeuques », d’amour et de rosé…
et tant pis, pour les coups de soleil !!! 🥵

Oh… que vois je ? Miracle, un bout de ciel bleu..

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 21 mai 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Le bout du tunnel ?

Mes amis(es), quel bôôôôdelle..
Cette toute petite bactérie nous en aura fait voir.
Petite par sa taille, mais imposante par sa gravité.
Qui plus est, elle n’arrête pas de faire des bébés dans le monde entier. C’est sans fin !
Plus de quinze mois à nous en faire voir de toutes les couleurs, et surtout du noir.
Elle est tenace, cette minuscule bête.
8 milliards de personnes la redoutent et se cachent sous un bout de tissu pour la dissuader de venir leur rendre visite.

Alors, chaque pays tente de la zigouiller, chacun à sa manière , avec des résultats… ou pas !

Lectricounets(ettes), je ne sais si vous êtes comme moi, mais j’ai l’impression que Jupiter et sa cour sont désemparés face à cette menace.

La gestion des vaccins est un peu surprenante, un coup on nous dit que l’Astra machin truc est parfait pour les personnes âgées, un coup on nous dit qu’il peut nous faire trépasser.
Vla ti pas que maintenant c’est le Pfyyyyyyzzer qui n’est pas nickel non plus. À qui se fier ?
Il faut jouer des coudes pour obtenir le précieux sésame..
« Monsieur le Docteur, j’ai 47 ans, le nez qui coule, un pied de travers et des lunettes de myope.. je peux me faire trouer le bras? »
Bon, votre servitrice, Chacha, attend avec impatience la deuxième dose du vaccin « malfaisant » pour aller voir ses enfants à Madrid !

Le précieux laissez – passer en poche, (enfin en code sur mon téléphone), je pourrai
• siroter mon verre de rosé sur une terrasse par tous les temps,
• voir la prochaine expo dans mon musée préféré, La Piscine,
• réunir mes bons copains pour un dîner éclairé par la pleine lune,
• retrouver mes enfants partis vivre à quelques milliers de kms,
• retourner au cinéma pour voir les nombreux films sur la ligne de départ,
• Emmener les petiots au parc d’attraction.. sans toucher aux attractions !
• embrasser mes petits enfants plus qu’à l’accoutumée,
• montrer mon joli sourire sans ce maudit bout de tissu,
• vivre une vie normale…

Encore une petite semaine, mes chéris(es) et un semblant de liberté vous sera offert.
Profitez en… avec prudence !

Chronique publiée le 14 mai 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Une petite douceur…

Gourmande, moi ?
Que nenni…. je suis juste une grande amoureuse de tout ce qui est sucré… et salé !
Bon, alors disons que je suis une « gourmette »
J’aime tout, enfin presque tout.

Sachez, messieurs, qu’il vaut mieux m’inviter au cinéma qu’au restaurant !
Bon, je sais, aujourd’hui, vous vous retrouvez berniques, désemparés, tristounets, et il vous faut réfléchir à un moyen d’attirer la gazelle dans vos jolies griffes… alors, il reste le « chez vous » à partir de 19 h pour cause de couvre feu.
Une ou deux ou trois coupettes de champagne, une musique douce en fond sonore et…….. un dîner aux chandelles simple et délicieux !
Du vécu? 😇 euh…. peut être !!
Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer 👺

Bon, Chacha, tu t’éloignes de ton sujet.. la gourmandise !
Épicurienne dans l’âme, je ne résiste pas à une gaufre de chez Meert ou à la blanquette de mon fils.
Un bon camembert bien fait à point peut réveiller ma tartine matinale et une tranche de pâté aux pruneaux mon goûter de 4 heures.
Rien n’est trop bon…
Une petite rate du Touquet avec du beurre salé, un rôti de bœuf bien saignant (pas de panique, les vegans, je mange ce que je veux…), une salade composée de tas de légumes et de fruits avec des graines (ça, c’est pour les végétariens…), des tartes à tout, des gâteaux moelleux, des glaces à volonté, du caramel salé, itou, itou…

La liste est longue.
On dit toujours que les goûts et les couleurs peuvent changer avec les années.
Je suis sûre que mes petits enfants, réfractaires aujourd’hui à beaucoup d’aliments, seront demain les premiers clients de chefs talentueux.
J’en suis le parfait exemple :
Hier, je n’aimais pas les rognons, aujourd’hui, je les réclame,
Hier, je n’aimais pas le gingembre, aujourd’hui, il épice bon nombre de mes plats,
Hier, je n’aimais pas le rhum, aujourd’hui, je rêve d’un mojito bien frais au Sélect à Saint Barth 😉
Hier, je n’aimais pas les flans, aujourd’hui il fait partie de mes desserts préférés.

Je ne suis pas une grande cuisinière, je vous l’ai déjà avoué.
Les trois mââââles de ma précieuse famille sont des cordons bleus avec mention très bien !
Ils ont hérité de leur père, pour lequel la cuisine était un art…

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 7 mai 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Sur un petit nuage…

Copains copines, j’ai fait un rêve l’autre jour assez surprenant qui m’a éjecté de mon lit d’un bond svelte mais endormi !

Mon cerveau commençait à remonter sa couette, mes neurones s’éteignaient les uns après les autres, mon corps de déesse (😊) entamait tout doucement son long voyage astral,… et hop, Chacha était partie au royaume des « roupilleurs »

Je suis arrivée dans un endroit où tout est beau, où tout est bon ! Des fleurs, des sourires, des gâteaux, des enfants, des animaux, des huîtres, du vin blanc… gloups, je délire !!

Et puis, je me suis retrouvée revêtue d’une grande écharpe colorée autour de ma taille.
Et oui, Saint Pierre et ses apôtres m’avaient fait l’honneur de devenir Mairesse de mon nuage !
Une circonscription de quelques milliers d’habitants de toutes les couleurs, de tous les pays, de tous les âges, ayant fui la terre pour s’encanailler sur mon cumulus.

Mes cheris(es), je m’en suis donnée à cœur joie :
Aucun impôt à payer.
Un char pour chaque famille.
Des vêtements immaculés gratuits avec pressing inclus.
Des routes intelligentes.
De la nourriture à foison.
Des réunions festives toutes les semaines durant lesquelles chacun pourra donner son avis.
Des cases entièrement équipées, aménagées au goût de chacun.
Des liaisons faciles pour communiquer avec leurs proches sur la Terre.
Des vacances « all included » à petits prix pour aller visiter le stratus, le cirrus ou le stratocumulus voisins.

Pas de maladies sur mon nuage, juste un petit rhume de temps en temps dû aux gouttelettes de pluie des nuages plus bas que le mien.

Mes concitoyens étaient devenus mes amis et leur sourire en disait long.

Je baignais dans la béatitude… et puis, ploufff, je me suis réveillée, d’un coup d’un seul, avec mon air chiffonné et l’image du maire de ma ville..
Je n’avais qu’une seule envie, retourner dans ma brume !

C’est bon de s’échapper dans nos rêves…

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 23 avril 2021
Lire le commentaire

Clic et plume

La main jaune..

Le printemps arrive et avec lui ses plantations, ses fleurs, sa pelouse, son jardin !
J’ai l’énorme chance d’en posséder un… pas énorme mais suffisant pour servir de piste de danse pour mon chien et de lieu de détente pour votre Chacha.

C’est un bonheur, au premier rayon de soleil, de pouvoir prendre son café sur la terrasse. On a l’impression d’être loin du monde ou tout au moins un peu en vacances..

Mais alors mes amis(es), quel boulot pour l’entretenir, ce bout de terrain.
Je n’ai vraiment pas la main verte.. elle est jaune ou rouge flamboyante, aucun courage, aucune motivation.. un énorme poireau dans la paluche 😀
Il m’arrive, un jour de grande forme (la tête bien vissée et le corps en mode attaque), de chausser mes bottes Aigle (même par grand soleil… ça fait pro) et de mettre mon tablier de jardinière avec plein de poches pour ranger sécateur, rateau, binette, fourche, serfouette, transplantoir…(je vous en bouche un coin ?🙃)
J’enfile mes gants de jardinage et je commence par enlever les nombreuses mauvaises herbes qui s’amusent à pousser au milieu des rosiers.

Parlons en de ceux là… je les aime, je les bichonne, je les contemple !
Plantés au hasard de mes trouvailles, ils ont la gentillesse de fleurir… ou de crever 😡
Je leur parle avec amour mais dès qu’une rose s’étiole, je la coupe avec tristesse.
Tout au long de l’été, les fleurs envahissent mon jardin et certaines finissent sur la table de mon salon. Un bonheur !

C’est tout ce que je sais faire..
Les hortensias ne sont pas gentils avec moi. Plantés par mes mains délicates, ils n’ont pas la décence de fleurir correctement. Moches, ils sont moches…
Je veux bien mettre ça sur le compte de la terre, mais c’est trop facile !

Alors, j’ai trouvé la solution pour avoir un jardin fleuri : quelques pots en terre ou en céramique et une visite dans les serres voisines pour choisir les jolies plantes qui vont embellir ma terrasse.

Je ne vous parle pas de la pelouse, terrain de jeu et toilettes ouvertes de Pouce.
Toutes les semaines, je ramasse !!!! Il paraît que c’est de l’engrais et bon pour la terre. Bref !
Véritable chien de chasse, il a fait de ce gazon un terrain miné fait de trous plus ou moins gros. Des taupes ? Non, juste mon toutou.

Je vous jure, le jardin, c’est du boulot, mais il le mérite bien.
Sur ce, je vous laisse car un couple de pigeons vient d’en prendre possession. Que la nature est belle !💐🕊

Chronique publiée le 16 avril 2021
Laisser un commentaire