Abonnez-vous et recevez l’essentiel de l’actu par mail chaque semaine

Clic et plume

Parole d’enfants…

L’autre jour, mon petit fils « que j’aime de tout mon cœur » me regarde, l’air innocent.. ça y est, me dis je en moi même, il va me poser une question à laquelle je ne pourrai pas répondre !

Ça n’a pas loupé 🤨
Il regardait une photo de son grand père, parti il y a quelques années.
Chacha, remplissant son rôle de grand mère qui sait tout, était sur le qui vive…
« Il va me la poser….il va me la poser….il va me la poser »
Yes !!!!
«Micha, dans quel véhicule il est parti au ciel, Grand Pierre ? »
Bon, il faut savoir que mon Sachou de 4 ans répète tous les mots exprimés pas son père… et là, le père en question (mon fils, donc) a décidé de nommer son engin de locomotion « véhicule » et non « caisse » ou « voiture » comme tout le monde. C’est l’ancien langage qui resurgit.. 👏👏
Bientôt, il dira « automobile » comme son arrière grand père !

Bref, il me fallait répondre à cet enfant..
Une fusée ?… soyons dans le coup.
Ma Twingo ?.. il va me rire au nez !
Le TGV ? Pourquoi pas ? 600 millions d’heures, c’est pas long.
Le bateau ? Bonjour le mal de mer.
Le vélo (pardon, la bicyclette) ? Pas assez rapide
La trottinette ? Il me prend pour une tâche.
Mes pieds ? Il me prend pour une super vieille tâche

Alors, les zamis(es), quelle serait votre réponse?
Ne lui parlez surtout pas de l’âme qui quitte le corps et s’envole vers Saint Pierre, prêt à l’accueillir au Paradis.
Le sourire en coin et les yeux grand ouverts , il voudrait d’autres explications que vous ne pourrez pas donner.
« C’est quoi, l’âme, Micha ? Un petit morceau de cœur ♥️ ? »

Au secours, aidez moi car le problème n’est pas réglé..🤨
Je lui ai dit que je me renseignerai.. sinon il reste la solution de demander à ses parents.😀
Ils vont certainement me remercier..

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 14 octobre 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Les copains d’abord…

Quelle semaine mes zamis(es) !

Merveilleuse, extra, super, géniale, fantastique.. les mots me manquent pour décrire ces quelques jours passés avec des copains/copines tous aussi sympas les uns que les autres.
J’étais la seule « solo » au milieu de « messieurs/mesdames » unis dans le mariage depuis quelques années 👏👍😉.

Et c’est là que vous vous apercevez que l’amitié, c’est un cadeau du ciel..
Quand j’étais jeune (!), mariée (!) et mère de famille (!), nous passions nos vacances avec un ou deux « messieurs/mesdames »dans le même cas que nous. Bonjour les hurlements des enfants qui ne vous appartiennent pas, les régimes alimentaires des uns et des autres, les caprices, les horaires différents.. et j’en passe… mais nous étions tous jeunes mariés, amoureux et béats devant nos bambins !

Aujourd’hui, j’ai découvert la communauté entre « presque vieux » copains. 😇
Nous étions une dizaine à vivre 7/7 jours, 24/24 h pendant une petite semaine dans une jolie maison, dans un cadre merveilleux avec un accueil digne d’une grande maison de maître !

Chacun a mis ses habitudes de côté, son caractère au grenier et ses horaires à la cave…
Nous avons partagé les repas, les salles de bains, les voitures, les discussions, les apéros, les temps de repos, les visites, les moments de plénitude.. le bonheur quoi ! 💃

Chaque matin, j’observais, amusée, la tête de mes zamis(es) au petit déjeuner :
l’un, les cheveux en pétard, se précipitait sur son bol de café pour effacer les nombreux réveils de la nuit,
L’une, la mine chiffonnée (pas de nom…😉), ne déssérrait pas les dents pendant quelques minutes avant de retrouver son joli visage et sa joie de vivre,
L’une arrivait avec son sourire et sa tasse de thé pour partager son bonheur d’être ensemble,
L’un questionnait déjà sur l’emploi du temps de la journée, habillé, rasé de près et sentant bon son parfum préféré..
Une certitude.. le sommeil était en pointillés pour beaucoup d’entre nous !

J’ai vraiment apprécié l’amitié et le partage.
Ces vacances resteront à jamais un merveilleux souvenir..!

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 8 octobre 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Il est interdit d’interdire…

Avant, on ne pouvait pas mettre ses doigts dans son nez et bailler sans mettre sa main devant sa bouche, c’était très mal poli.
Avant, les hommes étaient galants, ils laissaient passer ces dames devant eux et leur faisaient une petite bise délicate sur la main pour leur dire bonjour.
Avant, on envoyait des fleurs ou un petit mot de remerciement après une invitation à dîner,
Avant, les petits se levaient à l’arrivée de leur maître d’école et personne ne parlait sans y avoir été invité.

Ça, c’était avant..
Parce qu’aujourd’hui, les zamis(es), c’est le big changement..

Les mouquils de son nez et la vue de sa culotte au fond de la gorge.. on s’en moque éperdument.
Le respect a l’école ? Comment, c’est quoi, ce mot ?
Le baise main à la dame ? Fini, terminé.. maintenant, c’est le coup de coude ou la bise indifférente
Bref, le monde change.
Notre progéniture se retrouve avec de moins en moins de contraintes, ce qui n’est pas sans dommages et répercussions.
Quant à nos hommes, on leur glisserait bien dans le creux de l’oreille, des petits passages du « livre de la galanterie » !

Nous arrivons dans une époque où les mots « liberté », « respect », « valeur » ont de moins en moins de sens.

Prenons l’exemple de la liberté :
Anouchka, grande prêtresse des interdits, voudrait, si elle monte sur le podium, limiter la vitesse de nos petits véhicules à 110 km/h sur l’autoroute. Ça la titille les voitures en ce moment !
Interdiction d’acheter un bolide..

La petite tapette sur les fesses rebondies de nos héritiers est désormais passible de quelques années de prison.
Interdiction de punir nos enfants, même s’ils sont violents, effrontés et mal élevés..

Dans les pâtisseries, les « têtes de nègre » ont été rebaptisées « têtes au chocolat ».. (que fait on avec les « religieuses » et les « pets de nonne »?)
Interdiction de mettre de la couleur sur les mots..

Si tu veux fumer ta clope, va dehors et te geler tes petites menottes.
Interdiction de se faire plaisir et d’enfumer les autres ..😡
Sur ce point, je suis ok, pas vous ?

Si tu veux devenir pompette, un verre d’alcool suffit.
Interdiction de siffler ta bouteille de rosé..
et si j’ai envie de danser sur ma table, chez moi, toute seule ?

Si tu veux critiquer un politique, fais le en catimini et non sur les réseaux, sinon, harcèlement !
Interdiction de donner ton avis, garde le pour toi, parce que, de toutes les façons, ton candidat ne vaut pas tripette !

La liste est longue et ce n’est pas fini.
ILS ont décidé de nous mener la vie dure.
Alors, c’était mieux avant ???😇

Je viens de me relire… Chacha, ta chronique est un peu décousue.
M’est égal.. il y a des jours comme aujourd’hui où ça s’embrouille dans mon cerveau. C’est l’intention qui compte, fidèles lecteurs et lectriçounettes.
Pas de blog la semaine prochaine, mais je vous retrouverai dans quinze jours !

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 24 septembre 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Si j’étais présidente…

Cette nuit, tournant comme une malheureuse dans mon lit sans trouver le sommeil, j’ai rêvé que je devenais la première présidente de notre beau pays !
Ah, me direz vous, attention Chacha, tu as de la concurrence..

La brune au sourire carnassier et aux dents longues… voyons, voyons, elle s’appelle comment déjà ? Ah oui, Anouchka
La blonde aux manières polissées et déjà sûre de monter sur la première marche du podium, j’ai nommé Valou.
L’autre blonde, détestée par tout le monde mais portée aux nues par d’autres, la célèbre « Peine à….? »
L’ancien sportif aux cheveux blancs, sérieux et séduisant, Nierbar.
Le petit, tout excité, refusant la concurrence, Bebert bien sûr.
Le chroniqueur à la langue bien pendue.. Zamours ?
J’oubliais Jupiter, notre premier de la classe, le cerveau en ébullition et le programme en foufelle..
Et bien d’autres encore !

Bon, les zamis(es), ça ne me fait pas peur 😇..

Vous voulez connaître mon programme ?

Je construirai plein de petites prisons sur les nombreux terrains vagues et insalubres et j’y ferai rentrer les délinquants de tous bords avec un énorme coup de pied dans le derrière. Pas de sentiments et de favoritisme !

Je mettrai des caméras dans toutes les rues de France, avec une personne derrière l’écran jour et nuit.
J’aimerais bien me balader seule a 10 h du soir sans me faire aborder par un individu glauque et entreprenant (oui, oui, même à mon âge 😌) !

Je ne ferai pas la parité dans les conseils d’administration, gouvernement et autre.
Ah, ah, j’entends les voix féminines s’élever de toute part.
Pourquoi ? Parce que, bien souvent, on choisit des femmes qui n’ont rien demandé et qui ne sont pas compétentes dans ce domaine, juste pour faire nombre égal avec les hommes.
Ça pourrait être dans le sens inverse.. plus de femmes et moins de messieurs 😇

Par contre, je donnerai plus de visibilité aux projets féminins.
Ils sont souvent très aboutis et créatifs.

Toujours par rapport à mes copines, j’enverrai en Guyane, dans un avion spécial, tous les hommes qui se permettent de frapper une femme ou un enfant. Allez zou .. au bagne !

Je prendrai une grande partie du butin du gouvernement pour les donner aux Assos qui se donnent tant de mal pour faire le bien autour d’elles.

J’irai faire des galipettes avec mon fiancé, si j’en ai envie, à la Lanterne, maison secondaire de l’Elysée.. et même que j’emmènerai mon chien Pouce !

Je me baladerai en scooter dans les rues de Paris (masquée et casquée)…pour dévaliser les boutiques avec l’argent des contribuables… euh, non, mon argent !
Ni vue, ni connue..

Je ferai plein de sourires à mes collègues du monde entier pour leur montrer qu’une femme peut gouverner un pays sans être un garde-chiourme.

Dernière chose, entre autres..
je choisirai un gouvernement avec des hommes et des femmes honnêtes et compétents, qui ne se la pètent pas et qui ont compris les désirs des Français.
Pas facile !

« On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse » Clemenceau

www.clicetplume.com

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 16 septembre 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Chacha au pays d’Internet..

Misère de misère de misère..
Depuis quelques années, le monde change à une vitesse infernale et si vous ne suivez pas, vous êtes, les zamis(es), des gros nases !

On se peinturlure le bout des seins ou les fesses.. qui n’a pas, aujourd’hui, sa petite étoile ou le nom de son amoureux inscrit à jamais sur sa peau délicate ?
On ne mange plus de viande parce que « on aime trop les animaux ».. et quand on voit un rat dans son jardin, on lui fait des bisous ?😫
On ne fait plus marcher ses petits petons pour aller chez le boulanger du coin.. alors, on fait le malin en équilibre sur sa trottinette électrique.
On ne prend plus le temps de dire les choses en face, vive les SMS pour cacher notre désarroi !
On ne met plus de produit sur les herbes folles du jardin et on se retrouve au milieu d’une forêt incontrôlable.
On élève les petits comme des grandes personnes sans tenir compte de leur innocence, et on les retrouve à l’âge adulte immatures et incompétents.. bon, je sais, je vais me faire tuer, je ne généralise pas ! Soit dit en passant, le taux de réussite au bac cette année est de 86 %! Donné ou mérité ?

Itou, itou…

Mais il y a une chose qui a changé notre vie, les cops, c’est INTERNET.. !
Il y a 25 ans, j’ai ouvert une agence d’événementiel à Lille avec une jeune collègue de 25 ans.. j’en avais 20 de plus !
Le premier jour, un camion nous dépose deux colis énormes.
Intriguée, j’ouvre le mien et découvre un ordinateur de la taille de ma grande télé.. enormous !
Je n’en avais jamais vu de ma vie.. vous imaginez ma tronche de cake en voyant ce monument ? Et comment qu’on l’ouvre ?😇. Heureusement, ma gentille Marie , déjà au courant de ce nouveau système de communication, me donne quelques conseils.. et roule ma poule..débrouille toi Chacha !

Depuis, de l’eau et quelques expériences dans la com font que les petites touches ne me font plus peur.
Et que je t’envoie des mails, et que je te fais des tableaux et des Power Point.. je commande tout un tas d’affaires par internet, je fais des recherches intelligentes, je joue au Scrabble, je suis quelques réseaux… et j’ai même créé ce blog !
Mon petit bonheur est de lire mes journaux sur ma tablette en buvant mon café le matin au saut du lit.. une vraie vie de retraitée 😉

Ne désespérez pas, les copains/copines, je connais encore quelques réfractaires à ce mode de communication.
Ils arrivent encore à se débrouiller sans.. ou viennent chercher de l’aide chez Chacha l’internaute pas si douée que ça !
Tout va trop vite….

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 9 septembre 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Fan de l’école..?

Aïe aïe aïe… mon petit fils adoré a ruiné ma journée !
Des cris, des hurlements, des appels au secours, des câlins, des serrages de bras, des bisous.. rien n’y faisait, mon Sacha ne voulait pas passer le doigt de pied de la porte de sa classe.
Comment voulez vous que sa grand mère Micha soit détendue après tout ça ? Savoir qu’il était malheureux m’a fendu le cœur..
Bon, je sais, il n’a que quatre ans, et à cet âge, on ne veut pas quitter ses parents et ses jouets !

Je vais faire un petit test, les zamis (es).
Vous souvenez vous de vos premières années de classe ?
Je ne parle pas des années de lycée où vous vous êtes lâchés(es) : premier baiser, première clope, première fumette (?) 😉.. (allez, je ne le dirai pas à vos enfants 😇), premier voyage entre copains, première cuite, itou, itou…

Perso, je ne me souviens pas de grand chose, à part les allers et retours à pied avec ma soeur pour atteindre l’établissement privé choisi par mes parents. Pas de vélo ni de trottinette, juste nos petits petons !
Les bonnes soeurs nous accueillaient à la porte avec leur cornette et leur sourire bienveillant (ou pincé).

Il n’était pas possible de faire des œillades énamourées aux garçons. Au secours ! Pas de mélange.. vous ne vous rendez pas compte, ils auraient pu nous dévergonder. Alors, ils s’instruisaient ailleurs ! Pas très loin non plus pour que les intrépides puissent se donner rendez vous à la boulangerie du coin..

J’avais toujours la boule au ventre avant la rentrée des classe.
Nous étions six à la maison.. bonjour les préparatifs !
Les uniformes étaient lavés et repassés et les livres recouverts par du plastique épais. La galère ces bouquins.. je me souviens de ceux des enfants.. grrrrr ! 😡

Et puis le jour J, contente de retrouver mes amies.
Nous ne pouvions arrêter nos conversations tellement nous avions de choses à nous dire.
Heureusement, elles ne m’ont pas quittée et nous nous voyons encore très régulièrement, plus de soixante après !

Alors, Sacha chéri, écoute ta jeune vieille Micha.
Lorsque tu mettras ton tout petit doigt de pied sur le pas de ta classe, dis toi que ce n’est que pour ton bien et ton avenir.
Amuse toi, éclate toi, instruit toi, montre ton joli sourire, fais toi plein de copains.. et copines, mets toi Madame Pouetpouet dans la poche, et la vie sera belle !

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 2 septembre 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Drôle de mois d’août…

La terre flambe, le sol tremble, la température monte, les rivières débordent, la mer gagne du terrain, les dangereux sont revenus, les femmes sont menacées, la violence est partout.. et monsieur Covid est toujours là !
Bon, j’arrête là. Je ne voudrais pas vous saper le moral.
Il faut simplement que nous prenions conscience que, dans notre beau pays, nous sommes privilégiés..

Alors, zamis(es) et pas zamis(es).. (bientôt ?), je vais vous apporter un peu de bonne humeur dans ce drôle de mois d’août et vous raconter les péripéties de ma nouvelle cuisine.

Lorsque j’étais confinée dans ma case, je me suis rendue compte que ma cuisine devait prendre sa retraite. Elle l’avait bien méritée, avec tous les petits plats réalisés pour mes copains/copines et fistons 😉😇.. (pas de réflexions désobligeantes, chui pas très douée pour préparer des assiettes à la Top Chef.. mais les spaghettis bolo, chui la meilleure 👍)

Donc, en mai dernier, me voilà, vaillante et motivée, à interroger, masquée, quelques cuisinistes de la métropole.
Mon choix étant fait et la date fixée, je vide placards et tiroirs pour le démontage de ma cuisine. Vous auriez vu le bauuurdell ! Après avoir fait le tri et mon « fiancé » la dépose, mon salon ressemblait à un vrai magasin de vaisselle (le Bazar de Wazemmes pour les connaisseurs), assorti d’une épicerie.. il y en avait partout.
Le jour J, coup de fil de monsieur le cuisiniste : « madame Chacha, un meuble s’est cassé dans le camion, rendez vous dans une semaine ». Stoïque, je campe et essaye de retrouver le tire bouchon pour ma bouteille de rosé.
Bien sur, il était niché sous la pile de casseroles !
Bref, le jour JJ, deuxième livraison.. encore un meuble cassé, cette fois ci par le livreur sur mon parking. Je refuse bien sûr la marchandise.. mais elle reste chez moi et le poseur arrive le lendemain (de Paris !)
Il repart sur le champ, et je me retrouve avec tous les cartons des placards, évier, plan de travail itou itou. Vous voyez le tableau ? Emmaüs en plus chic..😡
Monsieur le Cuisiniste, très embêté quand même, me prévient d’un délai de six semaines pour un nouveau meuble !
Grrrrrrrrrrrrrrrr… Chacha pas contente 🤨

Alors voilà copains/copines, dans la vie, il faut faire des concessions, pas vrai ?
Je ne me voyais pas vivre encore dans ce capharnaüm, trois semaines, ça suffit !
J’ai accepté le meuble qui a été consolidé et réparé par le nouveau poseur (spécimen rare pendant les vacances) et deux jours après, j’avais une nouvelle cuisine qui va m’accompagner pendant les quelques et nombreuses années qu’il me reste à vivre (encore quelques petites chroniques à supporter les cops, désolée !)
Elle est magnifique !

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 19 août 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Le désert..

Zetes tous partis les copains/copines..
Pas l’ombre de la griffe d’un chat dans les rues désertes de ma petite ville, juste deux ou trois pies qui cherchent un gros diamant à piquer !
Les magasins ont baissé le rideau.
Je ne vous raconte pas les kilomètres effectués pour trouver un bout de pain (Chacha, tu exagères !!😉)
Le marché s’est octroyé quelques semaines de répit, la bibliothèque a changé ses horaires et les restaurants se comptent sur les doigts de la main.
Ceux qui ont eu l’intelligence de rester ouverts affichent complets et il faut réserver plusieurs jours à l’avance pour trouver un petit coin de table.
Les vélos sont de sortie, enfin lorsque le soleil percera les nuages noirs de ces derniers jours !

J’adore marcher dans les rues désertes.
Pas un clampin à l’horizon.. Pouce peut vagabonder (en laisse bien sûr !) sur les routes abandonnées par nos engins à deux ou quatre roues.
Pas de bruits, pas d’odeurs à part celles des fleurs sauvages qui bordent les chemins.. le bonheur ??
Quelques amies, rescapées comme mizotte des mouvements de foule et heureuses de se retrouver autour d’une planche remplie de charcuteries et de fromages… avec le verre de rosé, bien sûr.. et la vie est belle !

Chaque année, c’est la même chose.
Le 14 juillet, tous les quidams de France et de Navarre ont fermé leur valises pour envahir les routes et cieux du monde entier.
Ils ont économisé pendant l’année entière pour s’offrir ce moment de plaisir en famille, entre copains ou seuls, pourquoi pas ?
Beaucoup ne partent pas, pour différentes raisons, et je leur fais un joli sourire !
Le 16 août… ça y est, ils reviendront, la tête pleine de bons (ou mauvais 😇) souvenirs.

Et là, je vous le dis, les zamis(es), finie la tranquillité, la ville ne nous appartient plus.
Nos commerçants, bronzés et reposés, nous accueilleront avec gentillesse et plein de projets en tête, les restaurants auront repensé leurs cartes pour nous donner l’eau à la bouche et…. les articles d’hiver s’afficheront déjà en vitrine !
La vie, quoi !!!

Bonne vacances mes chéris(es) 🌞💐

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 12 août 2021
Laisser un commentaire