Abonnez-vous et recevez l’essentiel de l’actu par mail chaque semaine

Clic et plume

Youpi.. on peut respirer !

Ne vous réjouissez pas tout de suite les copains/copines, ce n’est pas pour maintenant, loin de là, mais, quand même, le jour J va arriver.
La délivrance !
Et que ferez vous à ce moment là ?
Ne vous surchauffez pas l’esprit, je pense que vous avez le temps de réfléchir !

Votre « servitrice », Chacha, vous donne quelques conseils..

Tout d’abord, ne vous précipitez pas dans les restaurants, bars et autres lieux de fêtes et de beuveries.
Pendant quelques jours, impossible d’y mettre un doigt de pied tellement il y aura foule.
Oh, je sais, Jupiter et monsieur Castagnette nous obligeront encore à porter notre bout de chiffon pour aller faire wee-wee ou parler à notre voisin de table.
Nous ne pourrons toujours pas prévoir de tablées familiales avec Pépé et Memé (j’adore..🙃) ni de déjeuner entre collègues pour fêter le départ de l’un d’entre eux.
Mais nous serons tellement heureux de retrouver nos adresses préférées et de ne plus avoir à éplucher carottes, courgettes et autres légumes à longueur de journée !
Toutes ces recommandations ne seront pas toujours respectées et le jour viendra où ce morceau de tissu brûlera dans notre cheminée.

Les vacances, ah, les vacances.. nous les attendons tous.
Nous pourrons enfin feuilleter les catalogues édités depuis des mois et rêver à l’endroit où nous pourrons poser le bout de nos fesses et se laisser enfin aller…
Plus de titillages de nez, plus de papier à remplir, plus de stress devant le monsieur en bleu de la douane.
Nous pourrons exposer nos corps de déesses et d’athlètes sur des plages vierges depuis longtemps, siroter des mojitos sur le port en admirant les valeureux marins, chausser nos bottines de randonnée pour découvrir des endroits à couper le souffle, emmener la « family » dans notre camping car immobile depuis plus d’un an, prendre l’avion sans devoir étouffer pendant des heures dans notre masque de papier..
Je vous laisse rêver, les amis(es) !

Les baisers.. oui, je sais, vous n’attendez que ça !
Moi, la première…
Serrer dans nos bras les gens que l’on aime sans devoir se taper le poing ou s’effleurer le coude.
J’avoue que j’ai désobéi plusieurs fois.. C’était trop tentant !
Panpan cucu Chacha 😁😇
Eh, je ne vous parle pas de la pelle, mais du bisou, de l’étreinte ou du poutou.
Un petit conseil, n’allez pas trop vite, certains n’ont plus le réflexe.. ils vont vous regarder avec des yeux de merlan frit et reculer de deux pas.. tant pis pour eux !
Rattrapez votre retard, c’est trop bon..

Allez vite retrouver vos parents dans ces maisons dans lesquels ils passent le restant de leur vie.
Embrassez les, tenez leur la main, riez avec eux, racontez votre vie et celle de vos enfants, montrez leur que vous les aimez encore plus qu’avant.
Sans masque, bien entendu.. ils vous reconnaîtront enfin et vous tendront leurs mains pour que vous puissiez la prendre sans que monsieur Coro ne vienne s’y accrocher..
Vous verrez certainement briller dans leurs yeux la petite étoile éteinte depuis plusieurs mois.

La jeune génération, nos enfants chéris.. vous retrouverez cette liberté que l’on vous a supprimée.
Vous pourrez danser dans les rues, faire la fête, retrouver la joie de vivre..
Vous pourrez à nouveau vous installer dans les gradins de l’amphithéâtre de votre faculté, étudier à l’air libre, sans devoir vous enfermer dans ces 10m2 que vous ne pouvez plus supporter.
La drague, les rencontres, la recherche de l’âme sœur.. vous aurez carte blanche !
La vie que vous aimez, quoi…

Mais, à mon humble avis, je pense que tout ne sera plus comme avant. Monsieur Coro a provoqué un tsunami.
Nous savons, aujourd’hui, comment tourner en rond dans un minuscule appartement.. trois pas en avant, deux pas en arrière..
Nous savons, aujourd’hui, comment occuper une fratrie de trois enfants, tous aussi excités les uns que les autres,
Nous savons, aujourd’hui, comment s’alimenter sainement en préférant les produits locaux,
Nous savons aujourd’hui, comment enseigner les mathématiques à notre progéniture,
Nous savons, aujourd’hui, comment prendre l’apéro virtuellement et retrouver nos copains,
Nous savons, aujourd’hui, comment concilier travail et famille,
Nous savons, aujourd’hui, que la vie reste belle et qu’elle vaut le coup…
Si nous voulons donner du sens à demain, il faut d’abord donner du sens à ce qui a lieu !

Chronique publiée le 19 février 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Une petite piquouse de rien du tout…

Il y en a qui ne vont pas apprécier mes écrits. Eh bien, tant pis !
Chacha commence à devenir « très colère »!

Vous souvenez vous d’il y a quelques mois, quand Monsieur Coro commençait à nous titiller le nez en essayant de nous faire peur ! je faisais partie de ceux qui restaient dans le déni et pensais que ce n’était qu’une « grippette ».
Nos parents très âgés rejoignaient les étoiles les uns après les autres, mais, après tout, n’était ce pas à cause de leur grand âge ?
Jupiter nous a obligés à nous couvrir la bouche d’un bout de tissu, (non recommandé à ce jour) et à nous laver nos petites menottes plus que d’habitude. Il nous a interdit les baisers et les câlins, les visites à nos anciens, et plein d’autres choses encore.
Il nous a enfermés pendant des mois, il n’a pas permis aux restaurants de nous offrir ces moments de détente que nous apprécions tant. Il a fermé les lieux de culture..
Que nous reste t il ?

Monsieur Coro s’est découvert des cousins de nationalités différentes, tous plus méchants les uns que les autres.
Regroupement familial..
Mais, comme en tant de guerre, l’ennemi veille et les troupes de soldats armés arrivent les uns après les autres.
Ce n’est quand même pas une malheureuse bactérie qui va décider de l’avenir du monde.
Branle bas de combat, les vaccins débarquent..

Et c’est là qu’intervient la colère de Chacha..
Au tout début de leur conception, la presque totalité de nos concitoyens regardaient d’un mauvais œil ce soi disant sauveur de l’humanité.
Comment, un vaccin élaboré en quelques mois alors qu’il faut au minimum une dizaine d’années d’habitude ?
Et puis, n’y a t il pas une puce intégrée dans cette piquouse pour nous espionner.. ?
Et voilà que maintenant, vous êtes tous sur la ligne de départ pour aller vous faire trouer l’épaule !
C’est la débandade..
Ah, j’ai moins de 65 ans, je peux faire celui là
Ah, j’ai plus de 75 ans, je peux faire celui là
Et entre 65 et 75 ans, on les oublie ? Je l’attend avec impatience.

Pénurie de vaccins, les amis(es)..
Jupiter et ses sbires n’ont pas su anticiper ?.. bonjour la logistique présidentielle ! Oui, je sais, les labos ne suivent pas, mais quand même..
On tourne vraiment en rond..
Confinement ou pas confinement ?
Couvre feu à 18 h ou 22 h?
Frontières ouvertes ou fermées ?
Toutes les semaines, nous avons le droit aux discours de Monsieur Castagnette et de ses élèves pour ne rien nous apprendre de plus.

Quelques pays commencent à donner le feu vert aux restaurants, musées, cinémas..
Le moral de leurs habitants remonte d’un cran.
Le nôtre est au plus bas..

Situation difficile, j’en conviens, mais arrêtons l’indécision et le cafouillage.

Et vous, copains/copines, qu’en pensez vous ?

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 12 février 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Il y a le ciel, le soleil et la mer…

François Deguelt nous a joliment parlé « vacances » dans cette magnifique chanson.. vous vous en souvenez ?
Que de baisers volés, de mains effleurées et de corps enlacés..(eh, Chacha, tu divagues, là, où de beaux souvenirs te reviennent à l’esprit ?)

Je reviens d’une île paradisiaque, fief de mon fils ainé, et que je redécouvre pour la cinquième fois.. Saint Barth..
Ce n’est que plages d’une beauté époustouflante, de restaurants pas vraiment abordables, de maisons superbes qui nous font rêver et de belles personnes toutes aussi sympathiques !

Mais, comme Bridget Jones, Chacha a enchaîné les situations comiques..

Je vous raconte :
Tout d’abord, gare de Lille Europe, le Monsieur de la SNCF a édité mon billet de train avec une date erronée.
Interdiction de m’installer à ma place.. le train partait cinq minutes plus tard.. panique, panique, je retourne voir ce crétin pour qu’il rectifie le billet et me voilà comme une gazelle énervée courant en boitillant (un vieux problème de sciatique qui n’en finit pas de me titiller le fessier 😡)dans les couloirs de la gare avec valises and co à pas d’heure du matin.. tout cela avec mon morceau de chiffon sur le museau (je l’ai porté pendant 14 heures.. bonjour l’oxygène !)
Première étape gagnée.. ouf !

Arrivée à Roissy, toujours masquée, je fais la nullos devant les écrans pour que l’on m’accompagne pour l’enregistrement et l’étiquette de ma valise (feinte de Chacha… vous pensez bien que votre servitrice est très douée en informatique)
Pourvu que mon baluchon arrive à bon terme (souvenez vous de mon voyage en Grèce… pas de valise pendant quinze jours !)
Dans l’avion, je repère une place libre au premier rang.
Des yeux doux au steward, et me voilà confortablement installée à côté d’un gentil médecin urgentiste de Saint Barth (attention Chacha.. une voyante t’a prédit une rencontre avec un docteur sur une île !)

En transit à Saint Martin, mon fils m’avait réservé un service VIP pour accéder plus vite à l’embarquement du petit avion.
Vous auriez vu notre Chacha courir, difficilement, derrière un grand noir (de race Africaine pour les casse pieds) qui m’a fait passer la douane en un quart de secondes en montrant tous les papiers nécessaires remplis auparavant..
Je n’étais pas peu fière de dépasser cette foule qui attendait patiemment que le petit homme bleu, qui ne parle qu’anglais, bien sûr, désagréable comme ma maîtresse de maths, veuille bien la faire passer à l’étape suivante.
Qui est, je veux bien l’avouer, un peu stressante pour les personnes claustros..
Vous embarquez dans un tout petit avion à hélices de dix places, au confort plus que sommaire, avec vue sur les deux pilotes..
Un quart d’heure plus tard, celui ci atterrit sur l’aéroport le plus dangereux au monde, sachant que la piste d’atterrissage ne mesure pas plus que quelques mètres et aboutit directement à la mer !
Chacha, étant une experte en avion, chante et sourit devant des passagers paniqués.. trop drôle !

Ce voyage terminé, il a fallu que je loue une voiture.. automatique, sachant que ma petite Twingo française est manuelle.. bien évidemment, pour embellir le tout, Saint Barth étant un rocher, les routes ressemblent à des montagnes russes, à peine plus larges qu’une route de campagne.
Et devinez ce qui est arrivé ? En se garant, notre Chacha a « un peu » tapé le trottoir.. crise de nerf de mon fiston et profil bas de la conductrice.
Oui, ben, ça arrive à tout le monde, non ?
Et, en plus, toutes les voitures sont cabossées là bas..

Parmi les nombreuses plages magnifiques de cette île, je choisis celle qui a le plus beau coucher de soleil.
Je me mets dans un petit coin tranquille entre deux rochers pour goûter la quiétude de cet endroit..
Tatalatata… une famille entière s’installe près de moi avec radio à fond et tout et tout (je me croyais à Ambleteuse un 14 juillet..). Bon, bref, je me calme et me remet dans mon bouquin.
Une heure après, un groupe d’une trentaine de jeunes saisonniers prend place à deux mètres de ma serviette avec guitares et packs de bière ! La joie des plages…
J’avais mis mon nouveau maillot une pièce (qui devait servir en Grèce), rentré mon petit ventre.. on ne sait jamais, j’aurais pu rencontrer Leonardo di Caprio. C’est sa plage préférée !

Je ne vous parle même pas de tous les Américains, en nombre sur l’île, et qui parlent fort avec leur accent un peu nasillard (hi, could you pliiiiise giiiive meeee a beeeeer)
Heureusement qu’ils sont là pour remplir les palaces et restos chics du caillou.

Bien entendu, j’ai cassé mes deux lunettes de soleil adaptées à ma vue (les branches ont fondu..oui oui !) et la pile de ma montre a rendu l’âme.
Pas grave.. y a pire !

Un resto environ par jour offert par mon fils.. c’est pas beau, ça? Il savait qu’il fallait rattraper ma soif de bistrots..
J’ai commencé par Jojo le Burger, fief de Johnny, dont je suis allée voir la tombe située juste à côté.
Des fleurs, des bougies, des guitares, des cailloux avec des mots d’amour itou, itou.. vous croyez que Chacha sera aussi gâtée sur sa pierre tombale ?
J’ai même dégusté une demie langouste (plat local..) devant le port, avec, en arrière plan, les plus beaux yachts de la terre.
Spectacle splendide..
Je n’ai pas arrêté de me pincer pendant tout le séjour, tellement l’île est belle avec tout ce que cela comporte.
Seuls les moustiques, qui règnent en maître (mes jambes ressemblent à une passoire..), peuvent assombrir ce tableau.

Mon départ approche avec tous les papiers et attestations (qui changent tous les jours) à remplir, recommandés par monsieur Castagnette
J’ai fait le test PCR après deux heure d’attente en pleine chaleur..
Pas de service VIP pour passer la douane, je vais devoir affronter l’autre pas bien..
Je ne serai soulagée que lorsque je mettrai un doigt de pied dans le gros avion qui va me ramener chez moi avec plein de beaux souvenirs..
Merci mon Romain !

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 5 février 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Encore dodo siouplait..

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, les amis(es) mais, la nuit venue, impossible de fermer un œil, si ce n’est deux..
Je vous ai déjà parlé de mes insomnies lors d’une petite chronique mais, depuis, rien n’a changé !

J’ai tout essayé.
Le cachet qui calme les neurones et qui est censé m’apaiser,
La pilule miracle qui mène tout droit dans les bras de Morphée.. pour deux heures !
La tisane des « anciens » avec plein d’herbes miraculeuses qui titille ma vessie et me fait lever toutes les cinq minutes pour aller faire pipi,
Le masque donné par Air France pour empêcher le moindre rayon de lumière d’atteindre mes jolis yeux..impossible à supporter,
Les bouchons de cire à enfoncer dans le creux de mes oreilles
pour éviter de tressauter au moindre bruit de la maison, bonjour les acouphènes..
Le câlin du soir pour fatiguer mon corps et me plonger dans les abîmes du plaisir..🙃
Le livre passionnant (?) pour m’emmener dans des contrées lointaines et me faire vivre les aventures de mes héros préférés,
L’émission « chasse et pêche »à deux heures du matin pour ne pas avoir d’idées noires,
La série sur Netflix, toujours en plein milieu de la nuit, pour me faire peur au point de cacher un couteau de cuisine sous mon lit 😉
La musique sur Deezer (quelle geek cette Chacha..) pour m’endormir au son d’une chanson douce,
Le doudou de mon petit fils pour calmer mes cauchemars et remplacer une présence masculine,
La liste de courses écrite entre le drap et la couette pour ne pas oublier..
La respiration recommandée par des grands pontes du sommeil : on inspire en comptant jusqu’à cinq.. on souffle en comptant jusque 7.. et normalement, pfffitttt, Chacha est partie au royaume des dormeurs.. sauf que je ressemble plutôt à une baudruche..
L’étirement des muscles pour dompter l’anxiété.. je me suis coincée le cou, impossible de bouger la tête !
Le ptit dej à trois heures du matin pour satisfaire mon estomac qui commençait à s’ennuyer et faisait des bruits bizarres,
Les tours et ratours dans le lit pour trouver la position idéale :
bouboule, chienchien ou sur le dos, les bras et jambes écartées ? On a le choix.
Toute nue ou en chemise de nuit en pilou pilou pour ne pas subir le courant d’air qui passe en dessous de la porte ?
La température de la chambre à 12° pour ne pas avoir de bouffes..
Les rideaux occultants pour ne pas être réveillée par la première lueur du soleil levant qui commence à blanchir l’horizon,
Mettre le réveil en berne pour ne pas pousser des cris de paon à chaque fois que mon œil se pose pour regarder l’heure,
Interdire à mon gentil smartphone de me déranger pendant ma nuit, donc le mettre sur vibreurrrrrrrrrrr
Dernier recours, la cure de sommeil a l’hôpital.. je l’ai testée il y a quelques années : trois jours sous somnifères dans le noir pour récupérer 😉 et puis madame Agrypnie (eh eh, vous vous demandez ce que c’est 😋) est revenue..

Je dois certainement oublier encore certaines choses expérimentées pour trouver ce maudit sommeil, mais je me console en me disant que je ne suis pas là seule.. pas vrai les copains/copines ?
Si, par hasard, vous auriez des combines miraculeuses, n’hésitez pas.. je vous ferai un bisou.. sans masque !😇

Chronique publiée le 29 janvier 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Merci qui…?

Et voilà, le couperet est tombé..
Monsieur Castagnette et ses sbires nous ont annoncé un couvre feu en fin de journée. 18 heures !!
Je ne sais pas s’ils ont tort ou raison, mais là, les amis(es), il va falloir assurer vos soirées.
A pu apéros avec les copains
A pu dîner familial
A pu courses après le boulot
A pu repas préparés par nos amis les restaurateurs
A pu jogging autour du pâté de maison..
A pu…..

Il vous reste le canapé ou votre lit !
Nous ferons comme les anglo saxons, dîner à partir de 18 h et tisane à 20 h..

Et puis … un bon bouquin ou la télé 😀
J’imagine que ceux qui ont encore des enfants en bas âge seront très occupés entre les bains à donner, les leçons à apprendre et les câlins à assurer.

Les esseulées comme ma pomme vont se distraire avec Netflix, découvert il y a quelques mois au début du confinement .. je ne le lâche pas !
Comme je suis en période de gentillesse et de générosité 🙏, je vais vous dévoiler mes coups de ♥️

Le Jeu de la Dame (une championne d’échecs)
Homeland (un James Bond féminin)
Borgen (l’ascension d’une femme à la présidence de Suède)
Emily in Paris (une américaine à Paris)
The Crown (la Cour d’Angleterre)
Les demoiselles du téléphone (les débuts du téléphone en 1900)
Révolution
Designated Survivor (un Président désigné aux US)
Le blues de Ma Rey (une chanteuse de blues américaine)
La chronique des Bridgeston (des jeunes filles à marier au 18ème siècle)
Poldark (la vie très mouvementée des riches et des pauvres en 1800)

Toutes ces séries m’ont passionnée et j’avoue que j’ai du mal à m’en décrocher..
Il faut dire aussi que nous ne sommes pas gâtés avec les programmes de TV.
Alors, mes cheris(es), on dit merci qui ???

Chronique publiée le 15 janvier 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Les dej de copines..

Ah, mes amis(es), quel grand bonheur de déjeuner avec ses copines.
En ces temps incertains gâchés par monsieur Coro et toute sa clique, pour retrouver un semblant de vie normale, il ne nous reste que nos retrouvailles autour de ripailles et autres..
Pas de restos pour cause de fermetures, alors on ouvre nos maisons..

Eh les gars, je suis certaine que vous aimeriez être une petite souris pour assister à nos effusions et conversations féminines. Je me trompe ?

Voilà, d’abord les coucous et autres embrassades.
On se regarde, on se complimente, on s’enquiert de nos santés réciproques.
« Que ti est belle.. oh, où as tu trouvé ce joli manteau ? »
Assises autour d’un apéro copieux, nos verres se remplissent de nectar différent à chaque fois.. vin blanc ou vin rouge… that is the question !
Eh, oh, on ne va quand même pas faire régime pendant les bons moments.. profitons, profitons…
Les discussions vont bon train.
Contentes de se retrouver après quelques semaines bien chargées, chacune évoque un épisode de sa vie ou de sa santé.

Saviez vous que les femmes, à partir d’un certain âge, sont sujettes à beaucoup de maux tous autant perturbants les uns que les autres.
Souvent, nos hommes ne comprennent pas pourquoi notre estomac nous lance des piques ou notre hanche nous affecte la marche.
Pour eux, ce sont des affaires de femme !
Eh, les gars.. on ne parle pas de vos problèmes de prostate ou de cheveux perdus sur votre joli crâne..
Alors, oui, à partir d’un certain âge, la forme n’est plus toujours là et nous sommes contentes de trouver des oreilles bienveillantes.

Deuxième volet de notre déjeuner féminin..
Incinération ou crémation ? Oui, je sais, c’est pas rigolo, mais nous on sait le transformer en sujet à rire..
Cercueil en carton, dispersion des cendres sous notre pommier, tout y passe!

Ah, on a oublié les maisons de retraite..
« Et si on achetait une grande maison et chacune aurait son appart.. comme ça, si je n’ai plus de sucre, je peux aller sonner chez la copine.. » oui, mais quand la copine sera partie au paradis, qui lui succédera ? Une vieille rombière particulièrement chouineuse ou un vieux grincheux qui sent mauvais ? Réfléchissez bien, les filles..

Et puis, autre sujet de discussion, nos enfants..
Ils sont tous beaux, intelligents, gentils, prévenants..
Bon, c’est souvent vrai et nous sommes bien contentes de les mettre en avant et de parler d’eux.
Quelle mère n’est pas fière de ses rejetons ??

Notre rendez vous ne se déroule pas sans aborder un chapitre important : nos hommes, maris, amants ou autres..
Après nous être enquéris de leur santé, les langues se délient sans méchanceté bien sûr, mais avec souvent beaucoup de tendresse dans nos propos.
Don’t worry les copains..

Inutile de vous dire que le repas est très souvent simple mais excellent. Chacune essaie de faire une de ses meilleures recettes que nous nous empressons de noter pour la refaire à la maison.
L’ambiance est joyeuse, même si les soucis évoqués par l’une ou l’autre ne viennent un peu entacher cette gaieté commune. Mais cela ne dure pas. La bonne humeur est toujours présente..

Entraide, écoute, bienveillance, respect, légèreté, fous rires..
N’est ce pas cela que l’on appelle amitié ?

Chronique publiée le 8 janvier 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

À vos souhaits…!

Ça y est.. on y est arrivés, 2021 nous ouvre ses bras avec plein de promesses.
Comme nous sommes encore dans l’incertitude, j’ai demandé à Madame Chacha, chiromancienne réputée en France (elle a quand même prévu de la pluie dans le midi pour les prochains jours !) de nous dire ce que sera demain.
Voici ses propos..

« Bonjour la France et bonne année à tous
Je me nomme Madame Chacha et exerce dans le Nord de la France.
Voici mes prévisions pour 2021 lues dans ma boule de cristal.
Alors…alors..
◦ je vois une enormous seringue piquée dans vos fesses pour enrayer la maladie de monsieur Coro et celui ci disparaîtra avant la fin de l’année
◦ Je vois plein de petits hommes descendre d’une soucoupe volante pour faire connaissance
◦ Je vois des milliers de grandes tours blanches avec des hélices dénaturer nos jolis paysages
◦ Je vois des billets de banque remplir vos poches. Merci Juju..
◦ Je vois des journées moroses dans le Sud de la France et beaucoup de soleil dans le Nord
◦ Je vois de nombreuses femmes dans les conseils d’administration des sociétés du CAC 40
◦ Je vois la construction d’hôpitaux flambant neufs dans toutes les régions
◦ Je vois des conge peilles allongés à huit semaines
◦ Je vois moins de maladies et plus de guérisons
◦ Je vois la démission de certains membres du gouvernement remplacés par des gens à même de comprendre les Français
◦ Je vois des femmes se préparer à devenir présidente de notre beau pays
◦ Je vois moins de catastrophes naturelles et plein de fleurs nouvelles envahir la Terre
◦ Je vois revenir nos bonnes recettes de grand mère. Adieu, graines, tofu, lait d’amande.. et bonjour pot au feu et blanquette de veau !
◦ Je vois les enfants retrouver la joie de vivre sans ce morceau de chiffon sur la figure
◦ Je vois revenir les sourires sur les visages
◦ Je vois l’espoir renaître.. gardez confiance ! 
◦ Comme nous sommes le 2 janvier, j’offre une consultation gratuite à tous ceux qui, comme moi, recommencent à faire des projets pour cette année nouvelle.. »

Voilà mes chers amis.. si vous le désirez, je vous donnerai en privé les coordonnées de Madame Chacha.
Dépêchez vous de prendre rendez vous car son carnet est déjà bien rempli !
Bonne année, bonne santé et plus de monsieur Coro avant la fin de l’année 😘😘😉

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 1 janvier 2021
Laisser un commentaire

Clic et plume

Alors… heureuse ?

Ça y est, petit papa Noël a fait chauffer son traîneau, a entraîné ses rennes et repassé son costume !
Frais comme un gardon, il a entamé son circuit et s’est arrêté dans chaque maison pour descendre par la cheminée et déposer les cadeaux au pied du sapin.

Eh, le Monsieur à la Barbe Blanche, il ne faudrait pas nous prendre pour des idiots !
First, je ne t’ai jamais vu dans le ciel copiner avec les étoiles..
Deuxièmement, comment peux tu porter un costume pendant des jours et des jours sans le salir ?
Tertio, tu as dû foncer comme une brute pour satisfaire tous les petits enfants.
Ensuite, comment as tu pu lire toutes les lettres écrites par ces petiots ? J’espère que les anges t’ont aidé..
Et puis, il ne faut pas me le faire, tu es, disons un peu enrobé..
alors le coup de la cheminée, tu repasseras !!
Comment fais tu quand il n’y en a pas ? Tu passes par le ballon d’eau chaude ?
Je sais que les bambins te déposent un petit bol de lait au pied de l’arbre… t’en as pas marre ? Je suis sûre que tu préférerais un bon verre de vin !

Le plus beau métier du moooooonnnnndddee……

Mais, comme chaque année, tu es venu et je voulais te remercier. Tu as respecté tous les désirs de chacun. C’est magique..
Tante Odette a eu son kit de tricot
Oncle Désiré a eu sa paire de chaussettes
Grand Mère Paulette a eu un nouveau dentier
Grand Père René a eu sa mallette de bricoleur
Papa a eu ses nouvelles pantoufles en peau de phoque
Maman a eu les boucles d’oreilles qu’elle avait repérées
Les enfants ont eu leurs jouets espérés depuis longtemps
Et moi, c’est secret 🤫

J’espère simplement que ce jour de Noël a été pour vous tous un jour de fête, entourés par ceux que vous aimez.
Avant de vous quitter, j’ai un petit message spécial pour les nombreuses personnes seules.. il y a toujours quelqu’un sur la terre qui pense à vous !

Bonnes fêtes à tous 🥂🍾🌷💐💫⭐️✨🌟

www.clicetplume.com

Chronique publiée le 24 décembre 2020
Laisser un commentaire