Abonnez-vous et recevez l’essentiel de l’actu par mail chaque semaine

Clic et plume

voir Venise.. et mourir ?

Je l’adore cette ville, malgré ses touristes encombrants, ses bateaux démesurés qui occultent la vue, l’odeur un peu nauséabonde dans certains quartiers, malgré, malgré…….
Oui, je l’aime Venise.. ville des passionnés de vieilles pierres… et surtout des amoureux !
Ses canaux nous font découvrir au fil de l’eau des endroits méconnus et des palais de rêves.
Venise, la Sérénissime, a cette faculté unique, qu’ont les villes de légende, de provoquer l’étonnement à chaque fois que l’on y retourne. Aucun cliché ne rendra jamais l’ambiance de ses ruelles tortueuses, de ses placettes, de ses canaux et de ses églises.
Venise, c’est du charme presque à tous les coins de rue, et, jusqu’à sa table, un vrai carnaval pour les papilles !
Alors, prenez le temps de la découvrir, quittez la foule. Perdez-vous ! Sacrifiez votre sens de l’orientation sur l’autel de la débrouille, vous croiserez peut-être ainsi Marco Polo, Goldoni ou un Casanova égaré dans les ruelles désertes de la nuit..
Allez à Venise en hiver, par temps de brume, par temps de neige… c’est pour moi la meilleure saison !
Juste seuls dans cette ville envoûtante..
Retournez-y au printemps et à l’automne, lors de ces fêtes populaires et rieuses qui scellent, depuis la nuit des temps, l’amour que la Sérénissime entretient avec la mer.
Et si vous voulez vivre une expérience UNIQUE, allez au Carnaval. Dans la rue, vous perdrez vos repères en regardant tous ces masques que seuls les yeux font vivre..

Venise s’étend sur un ensemble de 118 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par des ponts.
Ses bâtiments sont construits sur des piliers de bois et sont exposés à la menace de marées, notamment entre l’automne et le début du printemps. La ville est périodiquement inondée. C’est ce que les Vénitiens appellent “acqua alta”. Ce phénomène s’explique par la réunion de plusieurs facteurs naturels : attraction lunaire, et surtout le sirocco, vent chaud venu d’Afrique qui empêche la lagune de se vider, les marées hautes se succédant les unes aux autres.
Lorsqu’il sera achevé en juin 2015, le projet MOSE se composera d’une série de digues, d’écluses et de brise-lames qui protégeront Venise et sa lagune de la montée des eaux
Saviez vous que le plus important des canaux, le Canal Grande fait 3,8 kms et que la Cité des Dodges en compte 177, enjambés par 450 ponts arqués pour laisser passer les gondoles ?

Sauvons la Sérénissime !

Chronique publiée le 12 octobre 2014
Laisser un commentaire
Leave a comment