Abonnez-vous et recevez l’essentiel de l’actu par mail chaque semaine

Clic et plume

une piste révolutionnaire…

Les Pays-Bas ont dévoilé en novembre dernier la première piste cyclable solaire au monde, un projet révolutionnaire qui pourrait permettre selon ses concepteurs de recharger vélos et véhicules électriques sur l’ensemble du réseau routier néerlandais (140.000 km, 25.000 km de pistes cyclables).
Capable de produire sa propre énergie grâce à la lumière solaire, cette piste révolutionnaire permet pour l’instant d’alimenter le réseau électrique local. Mais le projet est bien plus ambitieux.

Ce tronçon de route étendue sur 70 mètres marque une grande étape dans la conception écologique des axes de circulation. Ainsi, SolarRoad a la capacité de produire de l’énergie électrique comme celle générée par les panneaux photovoltaïques qui captent la lumière du soleil. SolaRoad va être testé pendant deux ans. Le but du projet est de pouvoir installer d’ici à cinq ans une route solaire viable commercialement, alors que le nombre de voitures et vélos électriques ne cesse d’augmenter.
En 2016, si l’expérience fonctionne, la piste sera étendue à 100 mètres, «les vélos et les véhicules électriques pourraient un jour être capables de recharger leurs batteries depuis la route ou la piste cyclable, sans fil ou fiche électrique», rapporte Stefen De Wit, l’un des scientifques.
À ce jour, SolaRoad a coûté quelques trois millions d’euros, principalement en frais de recherche et développement.
Le vélo est extrêmement populaire dans ce pays qui compte près de 17 millions d’habitants. Le gouvernement espère tripler la part des énergies renouvelables dans sa consommation électrique d’ici à 2020 et être «énergiquement neutre» d’ici à 2050, a affirmé le ministre de l’Économie.

Cette piste cyclable lumineuse se trouve sur une partie du célèbre itinéraire cycliste de Van Gogh qui traversait la province de North Brabant, au sud des Pays-Bas. 1 kilomètre en forme de tourbillon, référence à son tableau d’une scène de nuit peint en 1889. C’est joli et c’est révolutionnaire !
C’est le designer néerlandais Daan Roosegaarde qui l’a conçue grâce à une peinture spéciale. Elle accumule la lumière du soleil pendant la journée pour ensuite rayonner d’une belle couleur verte le soir. Cette piste se trouve dans la ville néerlandaise de Nuenen, près d’Eindhoven. “C’est un nouveau système complètement autosuffisant et incroyablement poétique” qui “crée une connexion avec l’histoire culturelle”, a déclaré le designer.
*source Le Figaro

Chronique publiée le 16 janvier 2015
Laisser un commentaire
Leave a comment